2020
2021
MAY : Departure from La Rochelle, FRANCE – Westport, IRELAND
JUNE : Prince Christian Sound, GREENLAND
JULY : Disko Bay, Illulisat, GREENLAND
AUGUST : Nuuk, Narsarsuaq, GREENLAND
SEPTEMBER : Return trip to Saint Helier, JERSEY
MAY : Departure from La Rochelle, FRANCE – Saint Helier, JERSEY
JUNE : Westport, IRELAND - Narsarsuaq, Nuuk GREENLAND
JULY : Upernavik, GrEenland - Pond Inlet, CANADA
AUGUST : Resolute, Cambridge Bay, Tuktoyaktuk, CANADA
SEPTEMBER : Nome, ALASKA

LA MISSION

 

Dans l’Arctique, les températures moyennes ont augmenté deux fois plus vite que partout ailleurs. C’est un véritable bouleversement qui a un impact quotidien sur les populations locales, la faune et la flore.

De la France au Groenland (2020), puis à l’Alaska (2021), l’expédition Unu Mondo partira le 29 juin 2020 à la rencontre des personnes dont la vie quotidienne est affectée par le changement climatique.

À bord se trouveront les skippers Tobias et Sophie accompagnés de scientifiques et de professionnels de l’image. Leur objectif ? Mettre des images et des visages sur la fonte des glaces, un concept qui peut sembler abstrait à nous autres Européens. Unu Mondo est une expédition qui combine les sciences humaines, sociales et naturelles, pour rencontrer, comprendre, documenter et transmettre.

  • RENCONTRER — Une Population Déjà Touchée par le Changement Climatique

    L’Arctique est la partie du monde où l’impact du changement climatique est le plus visible. Depuis des milliers d’années, les habitants de ces régions ont développé un lien étroit avec leur environnement. Cet équilibre fragile est aujourd’hui perturbé par la fonte des glaces, ce qui entraîne de nombreux changements dans les comportements sociaux, économiques et culturels. Des changements qui ne font que commencer.

    Sur la route du passage du Nord-Ouest, l’expédition Unu Mondo visitera huit communautés indigènes pour comprendre comment elles s’adaptent. Ils mèneront des entretiens semi-structurés pour étudier leur perception du changement climatique.

  • COMPRENDRE — Enrichir Notre Connaissances de l′Arctique avec des Projets Scientifiques

    L’expédition Unu Mondo vise à sensibiliser le grand public mais aussi à soutenir la recherche scientifique qui permet une étude concrète et mesurée des phénomènes actuels.

    De nombreux scientifiques s’intéressent à l’impact du changement climatique sur la faune et la flore arctiques, ce qui nécessite de se rendre dans l’Arctique. L’expédition Unu Mondo est l’occasion de profiter d’un moyen de transport neutre en carbone pour mener à bien leur mission scientifique.

    Notre expédition accueille le projet KATABATA, un projet scientifique mis sur pied par des chercheurs de l’Université de Liège (Belgique) qui souhaite, pour la première fois, mesurer le potentiel des vents catabatiques du sud du Groenland dans le but de pouvoir y implanter de vastes parc éoliens. Ce projet, qui s’inscrit dans la transition énergétique, consiste en l’implantation de 3 stations météorologiques qui vont permettre, durant trois ans, de modéliser et analyser la puissance des vents enregistrés au sud du pays.

  • DOCUMENTER — Avec un Film Documentaire et des Projets Photographiques

    Comme une image vaut mille mots, l’expédition Unu Mondo embarquera des photographes et des vidéastes. Leur mission sera de capturer les moments forts de l’expédition, sur terre comme en mer, afin que le plus grand nombre de personnes possible puisse les suivre et voir de leurs propres yeux les effets du changement climatique sur l’Arctique.

    Le projet aboutira à un film documentaire ainsi que par plusieurs projets photographiques.

  • TRANSMETTRE — Via des Conférences, des Contenus Pédagogiques et Plus Encore !

    L’expédition Unu Mondo vise également à sensibiliser et à éduquer la jeune génération sur le changement climatique. Convaincus que l’éducation passe aussi par le jeu et l’échange, ils entendent mettre en place plusieurs actions éducatives à la fois ludiques et humaines :

    • Prendre en charge des jeunes en échec scolaire dans le quartier prioritaire de Villeneuve les Salines
    • Créer un jumelage entre les écoles du quartier de Villeneuve et celles de Nuuk, au Groenland

L’ITINÉRAIRE

Le Passage du Nord-Ouest, un Itinéraire de Plus en Plus Emprunté

Le Passage du Nord-Ouest est une zone maritime située le long des côtes nord-américaines. Il offre plusieurs routes maritimes (la plus courte est longue de 1 400 km) qui permettent aux navires de relier les océans Atlantique et Pacifique.

Les différentes îles de l’Arctique canadien sont séparées les unes des autres et du continent américain par une série de canaux de profondeur variable, collectivement nommés Passage du Nord-Ouest. Il n’est navigable que pendant le court été arctique étant pris par les glaces le reste de l’année.

Depuis 2007, le passage du Nord-Ouest est devenu temporairement navigable en raison de la fonte croissante de la glace. C’est une opportunité pour les cargos pour lesquels le passage permet de raccourcir de plus de 4000km leur voyage de l’Europe vers l’Extrême-Orient !

Un enjeu économique important — pour l’instant limité — mais qui, avec la disparition des glaces, aura de graves répercussions sur la faune, la flore et les populations locales.

LE NAVIRE

NORTHABOUT

Le Seul Yacht à Avoir Fait le Tour du Pôle Nord...

DEUX FOIS !

Le Northabout est un voilier historique spécialement conçu et entièrement équipé pour naviguer dans les mondes polaires.

En 2016, afin de prévenir de la fonte rapide de la banquise, le célèbre aventurier Sir David Hempleman-Adams a acheté Northabout et a fait le tour complet de l’Arctique en une seule saison !

Visite Northabout ici!

Dessiné par le célèbre architecte naval français, Gilbert Caroff, Northabout est basé sur les plans d’un Nadja 15.

  • Longueur : 15m
  • Tirant d’Eau : 1.30m
  • Isolé
  • Coque renforcée

LE PROGRAMME

Installation de 3 stations météo dans le sud du Groenland, le Prince Christian Sound avec l’Université de Liège

Ces stations météo vont mesurer la capacité de production énergétique en éolien. Les stations sont implantées pour une durée de 3 ans, elles transmettent les données directement à l’université via une connexion satellite.

Accueil à bord de 3 groupes scolaires pour effectuer des relevés de température/salinité de l’eau au large de la baie de Disko

Ce projet est reporté à l’année prochaine à cause de l’épidémie. 

Accueil des écologues Antoine Collin & Hervé Regnaud qui étudient le littoral à la fois en mer et sur terre

Ils s’intéressent plus particulièrement aux modifications du littoral liées aux changements climatiques notamment l’effet de rebond de la masse terrestre du Groenland.

Escales dans différents villages et interviews des habitants sur les changements observés au Groenland

  • Pêcheurs à propos des nouvelles espèces de poisson, des étés plus longs avec augmentation des jours sans glace et de l’augmentation des températures de l’eau
  • Agriculteurs et chercheurs dans l’école d’agriculture et de recherche d’Upernaviarsuk
  • Scientifiques & géologues à propos des projets miniers envisagés

Planter des arbres avec l’association danoise “Greenland Trees”

Cette dernière prévoit de planter entre 5000 et 10000 arbres. Interview des climatologues danois qui mènent ce projet de compensation carbone du 26 août au 1er septembre. Nous finançons une partie des arbres pour compenser les émissions liées à notre expédition.

Nous vous le dévoilerons en temps voulu… Revenez nous voir ! 🙂

DANS LES MEDIA